Ce club-service de Marseille (Provence, France) existe depuis 1964. Parmi ses activités : une Bibliothèque sonore pour aveugles et malvoyants à Marseille, une ONG humanitaire oeuvrant dans le Tiers-monde (HumaniTerra) et des actions au bénéfice de la Fondation Internationale des Lions Clubs.
Lions Club Marseille Prospective (DM 103 France)
Page d'accueil LIONS International Marseille Notre histoire Mentions légales Nous contacter Liens utiles
Année en cours Nos membres Jumelage Bibliothèque Sonore Club Opéra Lions HumaniTerra Plan du site
 

Notre ville : Marseille

Historique : de la Renaissance à la Révolution


La Renaissance


François Ier, fêté en 1516 dans notre ville au retour de sa victoire à Marignan, décide d'un nouveau développement du port militaire et de la construction d'un fort sur l'île d'If (l'actuel Château d'If). De même il fait fortifier la colline de Notre-Dame-de-la-Garde en 1536, alors que Charles Quint vient d'échouer à prendre la cité.

L'histoire de la seconde moitié du XVIe siècle est marquée par la naissance de l'industrie du savon, une nouvelle épidémie de peste en 1580, la fondation de l'hôpital dit "Hôtel-Dieu" en 1593 et l'apparition de luttes religieuses en raison du nouveau règlement municipal (dit "Règlement d'Angoulême") qui réserve l'administration de la ville aux catholiques.

Le siècle de Louis XIV


Le marseillais le plus célèbre du XVIIe siècle est le grand architecte et sculpteur Pierre Puget, né en 1620. Marseille lui doit notamment la Vieille Charité (ensemble architectural destiné à abriter les vagabonds et les orphelins, construit en pierre rose et blanche, dont la chapelle à coupole ovale est un exemple de style baroque français), le médaillon aux armes de France de l'Hôtel de Ville, et un projet malheureusement sans suite de Place Royale sur l'emplacement de l'actuel Quai des Belges.

Sur le plan politique, la ville, tout juste remise de l'épidémie de peste de 1649-1650, entre en quasi-rebellion contre l'autorité royale. Louis XIV en personne, à la tête de ses troupes, s'empare en 1660 de la cité après avoir fait détruire la porte principale et pratiquer une brèche dans les remparts.

Il réforme les institutions municipales, fait construire le fort Saint-Nicolas et renforcer le fort Saint-Jean (autant pour surveiller les marseillais que pour protéger la rade...) et établit une garnison dans la ville.

En 1665, il constitue une puissante Flotte des Galères ; l'Arsenal, qui s'étend sur la rive sud du port (l'actuel Quai de Rive-Neuve), travaille à la chaîne, afin de lui fournir les navires nécessaires à sa politique méditerranéenne. Nicolas Arsoul, nommé intendant des galères, met en chantier l'agrandissement de Marseille, malgré l'hostilité initiale des habitants à la destruction des anciennes murailles.

Parallèlement, un édit de Colbert accorde à Marseille en 1669 le monopole du commerce avec le Levant. Ce surcroît d'activité amène la ville à tripler de superficie, et à se doter d'ensembles monumentaux et de nouvelles promenades (la première mention d'une rue nommée Cannebière remonte à 1677).

Marseille développe aussi son industrie : sucre, faïence, savon (dont la fabrication est réglementée en 1688).

Le XVIIIe siècle


L'année 1720 reste dans l'histoire de Marseille comme celle de la dernière et de la plus meurtrière épidémie de peste, dont l'origine est le non-respect de la quarantaine par le navire de commerce Grand Saint Antoine. La maladie tue 30 000 à 40 000 des 90 000 habitants, et se répand dans toute la Provence, le Comtat Venaissin et le Languedoc. Monseigneur de Belsunce, évêque de Marseille, s'illustre par sa conduite héroïque, refusant de quitter la ville et la parcourant sans relâche pour distribuer aumônes, réconfort et confessions pour les mourants.

Le 19 mai 1780, survient dans la passe d'entrée au Vieux-Port un incident sans gravité, mais à l'origine de la plus fameuse histoire marseillaise, galéjade s'il en est : la frégate "La Sartine" (nom du ministre de la Marine de Louis XVI de 1774 à 1780) vient s'y échouer, paralysant l'entrée et la sortie du port. Une simple déformation du nom, et le fait que le blason de Monsieur de Sartine est "d'or à la bande d'azur, chargée de trois sardines d'argent", suffisent à créer la légende : une sardine a bouché le port de Marseille !

Lors de la convocation des États généraux en 1787, Marseille est redevenue une ville marchande prospère. La Canebière, s'ouvrant sur le Vieux-Port, en est le centre des affaires.

 

POUR EN SAVOIR PLUS


  Présentation générale de Marseille
  Historique : l'Antiquité
  Historique : le Moyen Age
  Historique : de la Renaissance à la Révolution
  Historique : la Révolution et le XIXe siècle
  Historique : de 1900 à la Seconde guerre mondiale
  Historique : de la Seconde guerre mondiale à nos jours
  Sites remarquables : Notre-Dame de la Garde
  Sites remarquables : le Vieux-Port
  Sites remarquables : l'Hôtel de Ville
  Sites remarquables : le Château d'If
  Sites remarquables : le Palais du Pharo
  Sites remarquables : la Vieille-Charité
  Sites remarquables : l'Arc de Triomphe de la Porte d'Aix
  Sites remarquables : la Cathédrale de la Nouvelle Major
  Sites remarquables : le Palais Longchamp
  Sites remarquables : l'escalier monumental de la Gare Saint-Charles
  L'Olympique de Marseille



Blason de Marseille




Plan du site   Haut de page   Accessibilité
 
Accueil |  LIONS International |  Marseille |  Historique |  Faire un don |  Liens utiles
Année en cours |  Nos membres |  Jumelage |  Bibliothèque Sonore |  Club Opéra Lions |  HumaniTerra | Plan du site
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) |  Mentions légales / Accessibilité
 
Ce site a été conçu et réalisé par Lionel A. BOUCHON et Didier GRAU, à partir des données du CDRom réalisé par Claude MUSSET et Christian ECHINARD.
Il est conçu pour une résolution d'écran de 1024x768 ou supérieure.
Il a eu l'honneur d'être récompensé par une "Honorable Mention" au Concours international de sites web LIONS à la Convention Internationale de Denver (Colorado) en 2003.
Dernière mise à jour de cette page le 2014-02-23
Valide HTML 4.01!   Valide CSS!   Accessibilité testée par Cynthia